Rechercher

Peut-on emmener son enfant chez le chiropracteur?


Comme les adultes, les enfants possèdent une colonne vertébrale et un système nerveux, et sont aussi sujets à des douleurs : il est donc bien évidemment possible (et recommandé !) de les emmener consulter un chiropracteur !

Quel que soit l’âge de nos patients, il existe une multitude de techniques chiropratiques adaptées aux plus jeunes comme aux plus âgés.

Et cela peut en effet commencer... dès la naissance !


Lors de l’accouchement, les tractions exercées sur votre bébé peuvent provoquer des lésions articulaires difficilement décelables.

​Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, parmi lesquelles des troubles du sommeil ou viscéraux, comme les coliques et régurgitations.

Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est en capacité de détecter et corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.


Plus tard, apprendre à tenir sa tête, à s’asseoir, à ramper puis à marcher, porter un lourd cartable, passer de longues heures assis, s’investir dans une activité sportive : le squelette en construction de votre enfant est continuellement sollicité, voir mis à mal.

Ensuite, l’adolescent à tendance à se sédentariser : il adopte de mauvaises postures devant l’ordinateur ou avec les téléphones portables.

Or à cette période, sous l’effet des hormones, ses ligaments sont plus souples et son corps se transforme rapidement, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales telles les scolioses.


Le suivi chiropratique de la croissance de votre enfant est donc particulièrement recommandé.


De nombreux symptômes peuvent motiver une consultation : maux de tête, troubles du sommeil, douleurs dans le dos, difficultés à pratiquer l’activité sportive, scoliose, ...


Une étude récente (janvier 2021 !) nous montre que les ajustements chiropratiques sont une option de traitement très efficace pour les enfants souffrant de maux de tête récurrents. (1)

Cette étude a été réalisée auprès d’un groupe de 199 enfants âgés de 7 à 14 ans, ayant souffert d’au moins un épisode de céphalée (mal de tête) par semaine pendant les six mois précédents et d’au moins un dysfonctionnement musculosquelettique.

Au terme de cette étude, il est observé que le traitement chiropratique par manipulation vertébrale a entraîné un nombre significativement inférieur de jours avec des maux de tête et un meilleur effet global perçu par rapport à une procédure de manipulation factice.



Mais il est tout à fait possible de pratiquer un bilan vertébral sans attendre les douleurs, afin de surveiller que la croissance musculosquelettique de votre enfant se déroule bien, et d’avoir un suivi régulier pour limiter les dysfonctionnements, tout comme les adultes !




(1) Effectiveness of chiropractic manipulation versus sham manipulation for recurrent headaches in children aged 7-14 years – a randomised clinical trial (Susanne Lynge, Kristina Boe Dissing, Werner Vach, Henrik Wulff Christensen, Lise Hestbaek)

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout