Rechercher

Un canal étroit, qu'est-ce que c'est ?

Le canal lombaire étroit, encore appelé sténose du canal lombaire, ou syndrome de rétrécissement du canal rachidien, désigne la diminution du diamètre du canal qui se trouve au niveau des vertèbres lombaires.

Mesuré sur scanner ou IRM, il devrait normalement être supérieur à 15mm, mais à partir du moment où il diminue en dessous de 13mm, les racines nerveuses libres dans le canal se trouvent comprimées, et l’influx nerveux ne peut plus circuler correctement, causant des symptômes plus ou moins graves.


Il existe plusieurs causes de rétrécissement du canal (rétrécissement congénital, hernie discale, glissement d’une vertèbre sur une autre, cambrure lombaire trop importante, …) mais la plus commune est l’arthrose, c’est pourquoi les symptômes n’arrivent en général qu’après la soixantaine. Des ostéophytes ou « becs de perroquets » se développent dans le canal, causant une diminution de l’espace…


La douleur se situe le plus souvent au niveau des cuisses et des jambes, généralement des deux côtés (néanmoins il peut y avoir qu’un seul côté douloureux), et augmente au fur et à mesure de la marche ou de l’effort.

Parfois la douleur en bas du dos n’est même pas présente !


En plus des douleurs, les plaintes les plus fréquentes sont :

- Fatigue dans les jambes

- Sensation de marcher sur du coton

- Fourmillements

- Engourdissements

- Crampes (souvent la nuit !)


Il existe souvent ce qu’on appelle un « périmètre de marche », c’est-à-dire une obligation de faire une pause à cause des symptômes, au bout d’une certaine distance. Lors de rétrécissements très importants, il arrive que les patients doivent s’arrêter toutes les 5 minutes à cause des douleurs !

La démarche est plutôt penchée en avant, car le fléchissement du dos soulage temporairement les symptômes



L’ajustement chiropratique permet, en redonnant le maximum de mobilité à la colonne vertébrale, de stimuler et décomprimer les racines nerveuses pour que l’influx nerveux puisse circuler normalement.

Dans le but de limiter les recours systématiques aux interventions chirurgicales (qui sont très loin d’être toujours une réussite !), une étude a été menée sur plusieurs semaines de traitement en comparant différents traitements « conservateurs ». Elle est parue en janvier 2019 et montre que les ajustements chiropratiques et les exercices d’étirements sont efficaces, bien plus que les traitements médicamenteux. (1)



Si vous souffrez de compression nerveuse, de douleur descendant dans les jambes, il est urgent de lever au plus vite cette compression pour rétablir un fonctionnement optimal de votre système nerveux !

N’attendez plus pour consulter un chiropracteur !





(1) Comparative Clinical Effectiveness of Nonsurgical Treatment Methods in Patients With Lumbar Spinal Stenosis: A Randomized Clinical Trial (Michael J Schneider , Carlo Ammendolia , Donald R Murphy , Ronald M Glick , Elizabeth Hile , Dana L Tudorascu , Sally C Morton , Clair Smith , Charity G Patterson , Sara R Piva)


88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout