top of page
Rechercher

Télétravail et colonne vertébrale


Le télétravail, un nouvel ennemi du dos?


Depuis maintenant 3 ans, suite aux nouvelles habitudes de vie provoquées par le Covid et ses

confinements, une grande partie de la population travaille de chez elle, via le télétravail.

S’il est certain que cette période d’adaptation a laissé place à une situation devenue maintenant très

habituelle, elle a, malgré tout, laissé place aussi à de mauvaises habitudes néfastes pour la colonne

vertébrale.


Le télétravail a apporté de nombreux avantages, comme la flexibilité des horaires de travail ou la

possibilité d'aménagements de travail, mais la plupart du temps, canapés mous, tables de cuisine et

chaises bancales ont eu raison de notre dos ! En plus de cela, les ordinateurs portables ne sont pas forcément adaptés à un travail prolongé... Alors que nos yeux devraient être à la hauteur de l’écran, nous avons bien souvent la tête baissée, penchée en avant avec un dos voûté, ce qui exerce une pression sur les cervicales et les dorsales.

Et puis, en travaillant à la maison, fini les pauses cafés avec les collègues et le trajet entre la maison

et le bureau. Résultat, nous avons perdu l’habitude de nous déplacer, et passons parfois 3 ou 4

heures devant notre écran, sans penser à faire de pauses. Or, la position assise prolongée exerce

une pression importante sur les disques intervertébraux, ce qui peut entraîner un risque de

dégénérescence discale élevé. (1)


Publiée en mars 2023 dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health,

l’étude “Télétravail et troubles musculosquelettiques: une revue systématique” (2) a révélé que les

travailleurs ayant des antécédents de lombalgie ont eu une augmentation de leur douleur de dos en

étant en télétravail pendant le confinement. Cette revue a mis en évidence également une forte

hausse des cas de lombalgies et de cervicalgies pendant les confinements, liée le plus souvent à un

poste de travail peu ergonomique et à une sédentarité accrue.



Quelques conseils pour protéger son dos:



Environnement de travail médiocre, mauvaise posture et sédentarité sont finalement les pièges

dissimulés derrière le télétravail.

Alors, comment profiter des avantages sans se ruiner le dos ?


Munissez-vous d’un vrai bureau de travail et d’une chaise ergonomique adaptée à votre dos.

Le bureau ne doit pas être trop haut, et la hauteur de la chaise doit également être réglable, ajustable et

posséder un bon support lombaire.

Vos pieds doivent être à plat au sol, ou sur un repose-pieds.

Asseyez-vous au fond de votre siège, et maintenez votre dos bien droit. Les cuisses doivent être parallèles au sol.

Ajustez la hauteur des accoudoirs, positionnez vos coudes en angle droit et veillez à ce que vos bras soient suffisamment proches du clavier et de la souris. Enfin, maintenez la tête droite et le regard horizontal. Vous allez peut-être avoir besoin d’ajuster votre écran pour cela.


– Ne pas travailler dans un canapé mou ou sur son lit.


– Bonne nouvelle : la recherche suggère que le temps total passé assis peut ne pas être critique pour

le dos s’il est régulièrement interrompu. Donc changez régulièrement de position et faites des

pauses.


– Avant de commencer votre journée ou en la terminant, pratiquez une activité physique afin de

lutter contre la sédentarité. Cela peut être une petite marche, du renforcement musculaire, de la

natation ou encore du yoga ou de la méditation.



Si vous avez des douleurs liées au télétravail, prenez rendez-vous et consultez

votre chiropracteur. En prévention, les ajustements chiropratiques réguliers

diminuent le risque de développer une mauvaise posture, ils permettent de

diminuer les raideurs et les douleurs, et de retrouver une mobilité maximale.




Références:

(1) https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/10255842.2022.2159760?journalCode=gcmb

20

(2) https://www.mdpi.com/1660-4601/20/6/4973

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page