top of page
Rechercher

La hernie discale cervicale


Les disques intervertébraux sont des structures cartilagineuses situées entre chacune des vertèbres mobiles de la colonne vertébrale. Ils servent d’amortisseurs, mais également d'articulations entre les vertèbres, et de stabilisateurs.

Ils absorbent les chocs, et s’ils s’usent, diminuent, voire s’écrasent (à cause de l’âge, d’efforts répétés, de microtraumatismes, de mauvaises postures continuelles), leur rôle d’amortisseur ne sera plus rempli et les douleurs vont arriver.


Pire, en subissant trop de pression, le disque peut déborder ! C’est ce qu’on appelle une protrusion ou une hernie discale.

La différence entre les deux reste essentiellement la taille et le degré de compression, mais bien souvent les conséquences sont les mêmes : un nerf pincé, autrement dit une névralgie.




Les disques intervertébraux sont généralement les plus touchés au niveau lombaire, car c’est en bas de la colonne qu’on a le plus de pression et de « poids à porter », mais les dorsales et les cervicales ne sont pas épargnées pour autant.

La névralgie la plus connue est la sciatique, qui touche le nerf sciatique en déclenchant une douleur dans le bas du dos et en arrière de la jambe.

Pour cette raison, lorsqu’une hernie discale se situe dans les cervicales, impactant douloureusement les racines des nerfs du bras, on entend souvent les malades se plaindre d’une « sciatique dans le bras».


Mais la névralgie d’origine cervicale porte bien un nom : la névralgie cervico-brachiale.



Les symptômes partent généralement du cou, et peuvent descendre jusque dans les doigts.

Comme pour toute névralgie, il est possible d’avoir :

- des signes sensitifs : fourmillements dans les doigts, picotements, engourdissements de la main ou de l’avant-bras, sensation de peau cartonnée ou d’étau, brûlure, froid.

- des symptômes moteurs : difficulté à saisir des objets, perte de force dans les mains, fonte musculaire.


Lors d’une hernie cervicale, le premier symptôme est souvent une douleur entre les omoplates de type « coup de poignard ».


La douleur neurologique dans le membre supérieur peut être insoutenable (calmée par des anti-douleur ou anti-inflammatoires assez forts), quasiment permanente, et réveille souvent la nuit.





Quelle solution pour soulager la névralgie cervico-brachiale ?


Il faut décomprimer le nerf : permettre au débord discal de se résorber pour libérer l’espace de circulation nerveuse. Et si possible en évitant une opération !!


Plusieurs études démontrent l’efficacité des tractions cervicales et des manipulations dans le cadre des hernies cervicales (1,2).




Les ajustements chiropratiques redonnent aux vertèbres une mobilité articulaire optimale, et par conséquent décompriment les disques intervertébraux, permettant aux nerfs de circuler sans interférence.


Ils sont très efficaces pour réduire l’irritation du nerf responsable de l’inflammation, des spasmes musculaires, de la douleur et autres symptômes liés aux névralgies cervico-brachiales.




1. Intermittent cervical traction for cervical radiculopathy caused by large-volume herniated disks (Constantine Constantoyannis, MD, Demetres Konstantinou, MD b, Harry Kourtopoulos, MD, PhD, Nicolas Papadakis, MD, PhD b) JMPT 2002

https://doi.org/10.1067/mmt.2001.123356


2. Outcomes From Magnetic Resonance Imaging–Confirmed Symptomatic Cervical Disk Herniation Patients Treated With High-Velocity, Low-Amplitude Spinal Manipulative Therapy: A Prospective Cohort Study With 3-Month Follow-Up (Cynthia K. Peterson, RN, DC, M.Med.Ed, Christof Schmid, DC, Serafin Leemann, DC, Bernard Anklin, DC, B. Kim Humphreys, DC, PhD) JMPT 2013

https://doi.org/10.1016/j.jmpt.2013.07.002

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page